Lettre au banquier en cas de refus de crédit

Vous souhaitez réaliser un achat immobilier et vous avez besoin de faire une demande de prêt bancaire ? C’est tout à fait votre droit. Cependant, il est important de vous faire savoir que votre banque a également le droit de refuser cette demande. Si l’établissement bancaire ne donne pas suite à votre demande, vous recevrez une lettre de refus de leur part.  De votre côté, vous pouvez adresser un courrier à votre banquier pour connaître les motifs de ce refus. 

La banque peut refuser votre demande

Votre banque est tout à fait en mesure de vous refuser une demande de crédit. C’est tout à fait son droit de signer ou non le contrat de prêt. D’ailleurs, il est important de vous faire savoir qu’il n’existe pas de droit au crédit. Aucune loi n’est en mesure d’obliger votre banque à expliquer le motif de son refus. Ainsi, l’enseigne n’est pas obligée d’accepter votre demande de crédit. 

Une fois que vous avez reçu une lettre de refus de la part de votre banquier, cela veut dire que votre dossier ne corresponde pas aux critères de la banque. Cependant, il est important de vous faire savoir que ces critères peuvent varier d’un établissement à un autre. Pour connaître les positions de chaque banque, on vous recommande de faire appel au service d’un courtier.

L’importance de la lettre

Sachez que vous avez tout à fait le droit d’en savoir plus sur les motifs de refus de votre demande. Après avoir étudié votre dossier et votre capacité de remboursement, votre banquier peut être amené à refuser votre demande. Il est tout à fait en droit d’examiner vos relevés bancaires bien avant de vous donner une réponse. Cela dans le but d’éviter tous les risques. 

Cependant, si vous êtes convaincu que votre demande devrait être acceptée, vous avez le droit de demander à la banque de reconsidérer sa position. Mais, pour cela, vous devez fournir des arguments solides afin de convaincre l’établissement. Pour ce faire, vous allez prendre le temps d’envoyer un courrier à votre banquier. Dans cette lettre, vous allez exposer tous les éléments nouveaux. N’oubliez surtout pas de justifier vos arguments.

Les causes de ce refus de crédit

Même si la banque n’est pas obligée de vous donner les raisons de son refus, il est important de connaître quelques causes. Parfois, l’établissement financier pense que votre dossier ne remplit pas les conditions. Ainsi, votre banquier juge que votre situation est assez risquée. Il se peut que :

  • Vos revenus sont insuffisants ou irréguliers
  • Vous n’avez pas de caution ou de co-emprunteur
  • Cette demande de crédit pourrait augmenter vos charges mensuelles

Bien avant de vous donner une réponse, votre banque est obligée d’interroger Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers ou le FICP et le Fichier Central des Chèques ou FCC. Si vous y êtes inscrit, il se peut que votre demande soit refusée.

D’autres solutions à prendre en compte

Grâce à cette lettre, essayez d’en savoir plus sur le montant maximal que votre banque pourrait vous prêter. Peut-être que votre demande a été refusée parce que le montant est trop élevé pour votre banque. D’autres solutions s’offrent également à vous en cas de refus. Essayez de demander à votre banque de réexaminer votre demande.

Si la banque continue de refuser votre demande, on vous recommande de miser sur le rachat de crédit. En cas de taux d’endettement élevé, cette solution est également faite pour vous. Pour profiter d’un rachat de crédit, vous devez vous adresser à une banque concurrente. Cela dans le but de réaliser un nouveau contrat de prêt auprès d’un autre établissement financier. Cependant, il est important de savoir que la banque concurrente est en mesure de demander à l’emprunteur des contreparties.