Investissement locatif : les pièges de la loi Pinel

Vous avez décidé de vous lancer dans un investissement locatif. Pour cela, vous envisagez de faire l’acquisition d’un logement neuf. Effectivement, d’après vos recherches, opter pour un bien immobilier neuf ou en état de futur achèvement que vous allez par la suite mettre en location vous permet de profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel. De cette manière, non seulement vous allez pouvoir vous constituer un patrimoine immobilier, mais vous pourrez disposer d’une source de revenus supplémentaires réguliers. Seulement, ce dispositif de défiscalisation ne présente pas que des bénéfices. Si vous désirez garantir la rentabilité de votre placement, vous devez éviter les pièges de cette loi. Découvrez dans notre article quels sont ces pièges.

Investissement locatif avec la loi Pinel, le problème de l’emplacement

En vous lançant dans l’investissement locatif, vous avez pour projet d’accéder à des revenus supplémentaires réguliers tout en vous constituant votre propre patrimoine immobilier. Pour que votre placement soit le plus rentable possible, vous avez décidé d’adopter le dispositif de défiscalisation Pinel. L’une des conditions pour pouvoir profiter des avantages fiscaux de cette loi est de faire l’acquisition d’un logement neuf dans une des zones tendues de la France. L’État avait d’ailleurs fixé les zones éligibles au dispositif Pinel. Or dans un projet immobilier, l’emplacement du bien immobilier est un critère déterminant de sa réussite. C’est en effet cette localisation qui permet d’éviter les vacances locatives qui peuvent altérer la rentabilité de votre investissement. Mais au-delà de votre profit, les vacances locatives peuvent vous empêcher de bénéficier des avantages de la loi Pinel. Avec ce dispositif, les vacances locatives ne doivent pas dépasser les un an. Dans le cas contraire, vous ne pourrez plus accéder à une réduction d’impôts. C’est pourquoi, avant de sélectionner un bien dans une ville en particulier, vous devez vous renseigner sur :

  • Les services de transport en commun de la ville, les services qui se trouvent à proximité, les écoles et les services de commerce de la ville.
  • La dynamique du marché immobilier de la ville et la demande en matière de location.
  • Le logement que vous envisagez d’acquérir. Vous devez en effet vous assurer qu’il réponde aux demandes des locataires potentiels. Mais vous devez aussi prendre en considération les caractéristiques qui font toute sa différence face aux autres logements.

De cette manière, vous pourrez profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel, mais vous pourrez également disposer d’un revenu supplémentaire régulier. Sans oublier la possibilité de revendre bien plus facilement plus tard.

Investissement locatif avec la loi Pinel et le choix du promoteur

L’une des conditions qui permettent de profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel pour un investissement locatif c’est d’acheter un logement neuf dans un bâtiment d’habitation locatif. Pour cela, vous allez faire appel à un promoteur immobilier. Le risque serait de tomber sur un promoteur peu sérieux dans la gestion du projet. Vous pouvez en effet avoir des problèmes au niveau de la livraison ou encore de la qualité du logement. Pour éviter tout cela, prenez le temps de sélectionner un promoteur reconnu pour sa fiabilité et la qualité de ses prestations.

Investissement locatif avec la loi pinel sans se faire accompagner

Un autre risque auquel vous vous exposez en investissant avec la loi pinel c’est de vous lancer sans vous faire accompagner. Effectivement, comme tous les produits financiers, l’investissement locatif avec la loi Pinel comporte des risques considérables si ce n’est que la gestion future du logement ou encore le choix même du bien immobilier qui peuvent altérer la rentabilité de votre placement. Pour être sûr de réussir votre investissement, il est préférable de se faire conseiller et accompagner dans votre projet.