Ce que dit la loi sur la voyance en France

Depuis quelques années maintenant, la voyance gagne en popularité. Il relève de la catégorie des arts de divination, qui comprennent la détection d’événements extrasensoriels ou la réalisation de prédictions futures. Presque toutes les cultures du globe, y compris la France, ont adopté cette pratique. La question de savoir si l’utilisation de la voyance est autorisée en France se pose. Vous pouvez apprendre tout ce que vous devez savoir sur les implications juridiques de la voyance dans l’essai qui suit.

Pratiquer la voyance en France

La pratique des arts divinatoires, dont la voyance, n’est pas spécifiquement réglementée en France. Tout le monde est autorisé à exercer la profession de voyant tant qu’il le fait légalement. De plus, chacun est libre de consulter une diseuse de bonne aventure aussi souvent qu’il le souhaite. Mais parce qu’il n’y a pas de réglementation, il y a beaucoup de fraudes dans l’industrie de la voyance.

Cet exercice combine toutes les techniques pour interpréter le passé ou faire des prédictions sur l’avenir. Contrairement au médium, le voyant a accès à une variété d’outils divinatoires. La lecture de cartes de tarot, la lecture de lignes à main ou même le regard dans une boule de cristal en sont des exemples. Le voyant adopte la désignation de tarologue ou de numérologue dans ce cas.

Adopter le bon statut juridique

En tant que voyant ou voyante, une personne va nécessairement être une entreprise à une personne. En effet, pour cette activité, il n’est pas nécessaire d’avoir des employés. Vous devez donc vous décider pour les statuts juridiques qui conviennent au mieux pour cette structure particulière pour une entreprise. Sur le plan juridique, les statuts suivants concordent au mieux à la profession de voyant :

  • Autoentrepreneur
  • Micro-entreprise
  • EURL ou SASU, avec un seul membre

Avant de vous décider pour un statut en particulier, il convient de bien en étudier les spécificités. Ainsi, vous aurez la possibilité d’opter pour le modèle le plus convenable pour votre cas de figure.

Voyant en tant que profession libérale

Il est désormais légal d’utiliser la voyance sans restriction grâce à la suppression de l’article R34-7 de l’ancien Code pénal. Il n’y a pas de formation particulière à suivre pour devenir clairvoyant, même si cela nécessite un certain nombre d’informations. Dans ce cas, il est crucial de noter que cette pratique n’est pas médicale si vous souhaitez poursuivre cette ligne de travail. Il est de votre responsabilité de faire savoir à vos clients que les voyants ne pratiquent pas la médecine.

Une personne ne peut être soignée ou guérie par voyance. De plus, il y a quelques qualifications spécifiques qui doivent être remplies pour être qualifié de voyant. Un excellent voyant est perspicace et apte à donner la réponse appropriée aux attentes de ses clients. C’est un atout fantastique qui favorise plus de clientèle. Pour que quelqu’un vous fasse confiance, vous devez également avoir une expérience dans l’industrie.

L’état actuel du monde de la voyance

De nombreuses personnes en France s’intéressent au marché de la voyance. Dans le pays, les femmes et les hommes utilisent souvent la voyance. Les réseaux de voyance en ligne se multiplient en France en dépit des fraudes ainsi que des fraudeurs. Malgré le fait que nous ne soyons pas en mesure de déterminer un nombre précis, on peut faire mention d’un grand nombre de consultations fournies dans l’année.

Les évaluations sont difficiles, en raison du fait que certains d’entre eux ne sont pas déclarés. Il peut y avoir des problèmes éthiques avec ce genre d’action. De ce fait, pratiquer la voyance professionnellement en évitant de déclarer légalement ses revenus aux impôts se met en danger.